Les vélo écolos (électriques) qui atteignent les 100 km/h

Non, la nouvelle mobilité n’est pas forcément synonyme d’ennui et ne nous condamne pas aux déplacements soporifiques sur de courtes distances.

Il existe ainsi un vélo électrique qui vous promet de belles sensations au point de vous jouer des radars. C’est sans doute plus dangereux que n’importe quelle deux roues motorisé capable des mêmes performances avec un moteur thermique, mais c’est écologique…

CAB Recon : voici le vélo électrique qui atteint les 100 km/h

Version VTT

Le CAB Recon est un vélo électrique fabriqué en Californie. C’est un véhicule simple, facile à entretenir, assez léger et doté d’un couple optimal à l’arrêt. Ce modèle de vélo électrique peut ressembler à un jouet à l’œil nu et fait le moins de bruit possible. Mais ne vous fiez pas aux apparences. Ses avantages sont beaucoup plus proches de ceux d’une moto que de ceux d’un scooter, par exemple.

Le Recon est un vélo électrique qui passe par exemple de 0 km/h à 80 km/h en moins de 5 secondes. Ce modèle atteint 100 km/h de vitesse de pointe, mais ce n’est pas vraiment bon marché. Son prix est de 9 384 euros et il est commercialisé en noir, vert, rouge et marron.

Chris Barnes a été l’architecte de la création du vélo électrique Recon. L’ingénieur en mécanique et aérospatiale affirme qu’il s’agit du vélo de production le plus puissant de la planète.

CAB Recon : voici le vélo électrique qui atteint les 100 km/h

Le CAB Recon dispose d’un système de freinage à récupération connu sous le nom de Regen et ça commence à fonctionner quand vous arrêtez d’accélérer. Cela signifie que dans de nombreux cas, les freins finissent par être décoratifs, car le système de freinage automatique après l’accélération absorbe tellement que cela réduit considérablement la vitesse de l’engin.

De plus, ce système fournit une petite énergie de recharge, qui dans le meilleur des cas peut atteindre 10 % par rapport à l’autonomie totale du vélo. Avec des roues avant de 19 pouces, le vélo gagne en cohérence et en sécurité lorsqu’il s’agit de tracer les itinéraires, avec 18 pouces sur les roues arrière. La suspension a un débattement de 20 cm à l’avant et de 25 cm à l’arrière. Cela vous permettra d’emporter le vélo sur un terrain hors route et d’en profiter quel que soit le type de surface.

Version route

Pour qu’un véhicule aille vite, il faut, évidemment, un rapport poids/puissance efficace et un design profilé pour la vitesse. Aussi pratiques puissent être les vélos électriques, il faut avouer qu’ils ne vont pas très vite. Le VéloCité, lui, est capable d’atteindre les 100 km/h. Une vraie prouesse de technologie.

C’est au spécialiste du carbone allemand, CarboFibreTec, que l’on doit ce prototype. Inspiré par les technologies des trains Transrapid comme le Maglev et son moteur transversal, il offre, sous ses airs de vélo de course tout à fait classique, une batterie dans son cadre et un moteur électrique dans le moyeu arrière d’une roue 100% carbone.

Avec une puissance de 500 W, un poids total inférieur à 14 kg et une batterie de 7,8 Ah, pour une autonomie de 80 km, le VéloCité atteint facilement la vitesse impressionnante de 100 km/h, mais puisqu’il est homologué dans la catégorie cyclomoteur, il se voit limité à 45 km/h. Il devrait en tout cas assurément plaire aux amateurs de style, de lignes sportives, de plaisir et de technologie, bien sûr.

Le VéloCité a été présenté lors du Salon Eurobike 2014 .