Notre Dame – Crime avec préméditation (?)

L’incendie de Notre Dame tombe à pic pour réaliser le projet futuriste de transformation de l’île de la cité !

Hollande et Hidalgo ont demandé à deux architectes fin 2016 d’établir un projet pour la rénovation spectaculaire de l’île de la cité pour la transformer en zone futuriste, projet repris par macron…
Hidalgo a vendu le parvis de Notre Dame à Auchan et Unibail.

Des réunions ont été organisées, des maquettes construites, les travaux devant être exécutés à échéance 2024, date des jeux olympiques.
En substance, ils ne supportent pas que les 14 millions de touristes ne se déplacent que pour visiter Notre Dame, sans qu’il n’y ait les retombées commerciales.
Donc ils veulent remplacer le parvis de notre dame en se contrefichant de l’aspect religieux par une plaque en verre avec des commerces en sous sol (style forum des halles) et des débarcadères depuis la seine.
C’est un projet immonde combattu par les riverains et les religieux.
L’incendie de notre dame va permettre de déclencher par nécessité les travaux de l’ensemble qui avaient initialement été prévus d’une durée de 5 ans (priorité pour les jeux !) et peut être d’affecter une partie des fonds donnés à l’ensemble des travaux de l’ile de la cité ; on peut imaginer que les mécènes milliardaires étaient déjà les financiers de ce projet immobilier grotesque.
Ceci explique la raison pour laquelle ils ont organisé une réunion rapide d’architectes en se servant probablement des plans déjà préétablis avant le sinistre.« Le parvis de Notre-Dame recouvert d’une immense dalle de verre au-dessus de la crypte archéologique ; aux pieds de la cathédrale, un débarcadère et des plates-formes flottantes accueillant piscine, cafés, restaurants, salles de concert ; le long de la Seine, une longue promenade végétalisée, débarrassée des voitures, reliant les pointes aval et amont de l’île ; deux nouvelles passerelles qui franchissent le fleuve ; un peu partout, des verrières, des passages couverts, des galeries souterraines, des atriums en sous-sol… »
C’est l’architecte de ce projet immonde de l’île de la cité qui est en charge aussi de la mise en conformité des installations pour préparer les JO 2024, et qui a proposé de moderniser la reconstruction de Notre Dame en remplaçant par des matériaux actuels et notamment pour aller plus vite de remplacer la toiture en bois par du fer et du titane… ou comment intégrer Notre Dame dans le projet futuriste.

Le rapport intégral :

LE RAPPORT ICI


Le 16 décembre 2016, Philippe Bélaval, président du Centre des monuments nationaux (CMN) et l’architecte Dominique Perrault ont remis à M. François Hollande, Président de la République, le rapport « Mission Île de la Cité – Le coeur du coeur » résultant de leur mission d’étude et d’orientation sur l’avenir de l’Ile de la Cité. Instituée en 2015, cette mission avait pour objet d’émettre des propositions permettant d’envisager l’avenir de l’Île de la Cité, véritable « Île-Monument », à l’horizon des vingt-cinq prochaines années. Coeur de Paris et de la métropole, l’Île de la Cité n’a en effet pas fait l’objet d’un projet d’aménagement global porté par les pouvoirs publics depuis les grands travaux du Baron Haussmann au XIXe siècle. Les 35 propositions issues de ce rapport, mesures à court, moyen et long termes, sont présentées au public lors de l’exposition « Mission Île de la Cité – Le coeur du coeur » à la Conciergerie du 15 février au 17 avril 2017.

http://www.missioniledelacite.paris/actualites?fbclid=IwAR1zdpQ0R8a6ALOiYswvf0Khs78E_8mtfzaBGBQZXnuOGChYmxB-wWoKyV0

A Paris, un projet spectaculaire pour l’île de la Cité – https://www.lejdd.fr/JDD-Paris/A-Paris-un-projet-spectaculaire-pour-l-ile-de-la-Cite-833143?fbclid=IwAR2S9j1ksa5JKiqGx1bGCncwrLZnn6_TnFz5902C4YrZxi7Rwh5j0pYYwZg

La future Île de la Cité fut exposée à la Conciergerie
https://www.evous.fr/Ile-de-la-Cite-en-2040-1191722.html#mha5t3gypBV2Emhl.99



Programmés par la Plateforme de la création architecturale, les Entretiens de Chaillot sont des conférences mensuelles d’un architecte, d’un urbaniste ou d’un paysagiste, français ou étranger, sur ses réalisations et ses projets, sa pensée, sa démarche, ses méthodes. Les Entretiens s’adressent à la fois aux professionnels et à un public plus large, curieux ou concerné. mercredi 22 novembre 2017

Jean-Michel Wilmotte et Dominique Perrault sont d’accord: la restauration de Notre-Dame devra se faire grâce à des techniques et matériaux de construction modernes. la seule solution pour respecter le court délai imposé par Emmanuel Macron.

Le président Emmanuel Macron a exprimé hier soir sa volonté de voir la cathédrale parisienne reconstruite d’ici cinq ans. Un délai «tout à fait tenable, dans la mesure où l’on fait un bon choix technologique», estime l’architecte Jean-Michel Wilmotte au micro de France Inter ce matin. «On construit des stades de 50.000 places en deux ans et demi, et ce sont des constructions colossales, poursuit-il. Il n’y a pas de raison qu’on ne puisse pas le faire» pour Notre-Dame de Paris.

http://www.lefigaro.fr/culture/reconstruire-notre-dame-en-cinq-ans-est-possible-selon-les-architectes-wilmotte-et-perrault-20190417?fbclid=IwAR2U2tl71whBVgn-OnXryZ-2oamyODIClm4iK3T6xIJU94U5BTrdwRxbRQA

Donc nos politiciens n’ont pas une âme de bâtisseurs et ne sont pas des êtres spirituels mais des pantins des lobbies financiers.
Le pognon et les jeux ont priorité sur l’âme religieuse et spirituelle des lieux, la fin justifiant les moyens !
On comprend maintenant pourquoi les élus ont ri et versé des larmes de crocodile à l’annonce de l’incendie de Notre Dame qui va permettre de donner le feu vert pour l’exécution des travaux de l’ile de la cité avant les JO !

Le projet :
– une immense dalle de verre transparente pour recouvrir le parvis de Notre-Dame et sous laquelle la crypte archéologique deviendrait visible 
– une place basse donnerait accès direct au fleuve
– la réunification de la Sainte-Chapelle et de la Conciergerie dans un parcours de visite unique 
– le long de la Seine, sur le Quai Sud, un débarcadère et des plates-formes flottantes hébergerait des restaurants, des cafés, une piscine et des salles de concerts 
– le long de la Seine, une longue promenade végétalisée relierait les deux pointes Est et Ouest de l’île
– deux nouvelles passerelles franchiraient le fleuve
– et il y aurait quantité de passages (dont des souterrains agrémentés de lumière naturelle), atriums en sous-sol
– et de grandes cours couvertes

Par contre des revêtements d’acier et verre, dont notamment une rotonde dans la grande cour de la Préfecture de police, tous « légers et transparents » permettraient d’implanter services de proximité, nouveaux logements et commerces, et le Marché aux fleurs et aux oiseaux pourrait être abrité dans les étages d’une sorte de « Crystal Palace ».
Selon Dominique Perrault et Philippe Bélaval, l’objectif est aussi de créer « 100.000m² nouveaux avec une valeur foncière dépassant le milliard d’euros .

Donc sur l’île de la cité, crystal palace et disneyland à échéance 2024 et sururbanisation pour des logements à échéance 2040 (pour la superélite et non pour les gilets jaunes alias les gueux, vu le prix du m²); la cathédrale, on s’en fout, le fric c’est chic, et ils la transformeront en palais de cristal en fer et verre plus adapté à disneyland.

Commentaire du Père Pierre Vivarès :
« [******] créer le projet des deux îles, après le départ du Palais de justice, du quai des Orfèvres et de l’appauvrissement de l’Hôtel Dieu.
Le groupement des architectes des 4 premiers arrondissements de Paris a plusieurs fois alerté les pouvoirs publics sur ce projet.
Un trou dans le parvis sur trois niveaux, genre Les Halles, des barges pour des boites de nuit sur la Seine, et d’autres réalisations au service de l’Homo Festivus hidalgien sont prévues.
L’île de la cité au XIIIe siècle était le siège de trois signes fondateurs : le roi, qui avait son palais à côté de la Sainte Chapelle, l’Eglise, avec la cathédrale, et l’Hôtel Dieu pour que la charité chrétienne, inconditionnelle, fût au coeur des pouvoirs.
Le palais a disparu, la cathédrale est abimée, l’Hôtel Dieu n’est plus que l’ombre de lui-même.
C’est ainsi le cœur de la France qui s’est vidé pour être remplacé par un Disneyland touristique, festif et économique.
Le Président de la République nous explique avec des trémolos dans la voix la grandeur de cette France de bâtisseurs, mais ces bâtisseurs avaient un projet : ils ne construisaient pas pour construire.
Ils élevaient des lieux au service du bien commun, de la spiritualité et de l’unité nationale.
C’est cela la France, pas le génie des bâtisseurs pour un lieu touristique mondial.
Vouloir rebâtir en cinq ans manifeste le cœur de la philosophie présidentielle et de la mairie : Paris doit être au service de la fête, des jeux, du tourisme…
L’absence de temps est le signe de l’absence d’une maturité spirituelle et d’un projet qui dépasse les temps électoraux et les rendez-vous opportunistes, les générations et les circonstances.
On ne fonde pas une nation sur ces valeurs festives, certes utiles, mais légères.
On la fonde sur ce qui éduque, ce qui élève, ce qui fait grandir.
J’ai peur que Notre Dame avec cette hâte soit une fois de plus nationalisée pour le service d’une idéologie politique communale et nationale pauvre et non au service du beau, du bien et du vrai, ce pour quoi elle fut construite il y a 850 ans.
Si Notre Dame est un peu l’âme de la France c’est parce qu’elle est le signe de ce qu’il y a d’éternel en l’homme.
Il faut que la mairie reprenne à zéro ce projet pour l’île de la Cité et propose ce qui fait l’âme de la France et que la terre entière attend, regarde et copie.»
Le Père Pierre Vivarès

Il est en droit de s’interroger quand on apprend comment la Maire de Paris a géré le chantier avec Unibail du fameux projet des Halles de Châtelet 
http://www.lefigaro.fr/…/01016-20181023ARTFIG00332-forum-de…

Autre commentaire :
Il y a aussi le fait suspect, relayé à l’étranger, que les moyens n’ont pas été immédiatement mis à disposition pour éteindre le feu, car après 1h-1h1/2, il n’y avait que quelques malheureuses lances 5, comme si on voulait que ça continue à brûler, et on veut retenir la cause accidentelle ?

Source & texte : Le Blog de Wendy (Merci !) : http://www.wendy-leblog.com/

Notre-Dame : Crime avec préméditation ?L’incendie de Notre Dame tombe à pic pour réaliser le projet futuriste de…

Pubblicato da Lanceur d'alerte. su Martedì 23 aprile 2019

Incendie à Notre-Dame: Non, Anne Hidalgo n’a pas vendu le parvis de la cathédrale pour en faire une galerie commerciale

https://www.20minutes.fr/societe/2503631-20190424-incendie-dame-non-anne-hidalgo-vendu-parvis-cathedrale-faire-galerie-commerciale

« Hidalgo a vendu le parvis de Notre Dame à Auchan et Unibail. […] Des réunions ont été organisées, des maquettes construites, les travaux devant être exécutés à échéance 2024, date des Jeux olympiques. […] Ils veulent remplacer le parvis de Notre-Dame en se contrefichant de l’aspect religieux par une plaque en verre avec des commerces en sous-sol (style forum des halles) et des débarcadères depuis la seine », poursuit le texte publié par la page Facebook « Lanceur d’alerte » et qui reprend dans les grandes lignes un article du « blog de Wendy » en date du 18 avril.