Edward Snowden / Mémoire Vive / 17 septembre 2019

Le lanceur d’alerte, aujourd’hui réfugié en Russie, a annoncé sur Twitter la sortie simultanée dans 20 pays le 17 septembre prochain de son ouvrage intitulé “Mémoire vive”, en postant ce tweet laconique: “J’ai écrit un livre”. Un exemple en terme de communication, à montrer dans les écoles.

“J’ai écrit un livre” a-t-il publié sobrement dans un tweet accompagné d’une vidéo. “Chaque chose que l’on fait, désormais, dure pour toujours”, commente-t-il ainsi, face caméra, ajoutant “pas parce que nous voulons nous souvenir, mais parce que désormais nous ne sommes plus autorisés à oublier”. “Mon plus grand regret est d’avoir aidé à créer ce système” lâche Edward Snowden à la fin de la vidéo. 

Informaticien, employé de la Central Intelligence Agency (CIA) et de la National Security Agency (NSA), lanceur d’alerte et maintenant écrivain. Edward Snowden a décidé de raconter son histoire.

Après un premier tweet laconique : “J’ai écrit un livre”, Edward Snowden a consenti, non sans malice, à fournir quelques explications.

“Je suis au coeur d’une conspiration qui passe par une vingtaine de pays, mais bizarrement rien n’a fuité. Le résultat sera disponible le 17 septembre prochain dans le monde entier.”

Très attendu, le livre d’Edward Snowden devrait s’inscrire dans le droit fil d’un ouvrage comme “Nulle part où se cacher”, publié en 2014 par Glenn Greenwald, journaliste politique et fondateur du site The Intercept.

Ce dernier avait précisément accompagné Edward Snowden dans sa fuite des Etats-Unis après que celui-ci ait décidé de révéler les détails de plusieurs programmes de surveillance de masse américains et britanniques.

En France, le livre sera publié aux Editions du Seuil.

Le Seuil annonce par un communiqué de presse la publication le 17 septembre de l’édition française de l’autobiographie du lanceur d’alerte Edward Snowden, actuellement réfugié en Russie. Contacté par Livres Hebdo, l’éditeur envisage un tirage de 70 000 exemplaires, qui peut sans doute augmenter.

Intitulé Mémoires vives, l’ouvrage était “top secret” comme nous le précise Le Seuil, et il sort simultanément dans une vingtaine de pays. C’est son premier livre. Edward Snowden l’a écrit seul, de sa résidence en Russie. L’édition originale américaine, Permanent Record, sera édité le 17 septembre chez Metropolitan Books (Macmillan).

Du traqueur au traqué

Dans ce livre-témoignage, il raconte son parcours, ses origines, sa fascination pour les ordinateurs, des anecdotes sur la CIA, comme les surnoms des agents, mais aussi leur façon d’enquêter, et enfin son arrivée à la NSA. Il y décrit la manière dont l’institution piège des citoyens, le système de surveillance de masse qui se met en place sous ses yeux, les techniques utilisées. Après avoir participé à la mise en place de ce “big brother”, Edward Snowden a une crise de conscience. Il explique comment il a dérobé les éléments qu’il va vouloir diffuser, avec l’aide de journalistes, et ce que c’est d’être un lanceur d’alerte.

Son histoire a déjà fait l’objet d’un film de fiction (Snowden) et d’un documentaire (Citizen Four)


Une histoire déjà adaptée au cinéma par Oliver Stone, et brillamment mise en image dans Citizenfour (le documentaire oscarisé de Laura Poitras).

Depuis six ans, Edward Snowden est traqué par les Etats-Unis. Le président de Macmillan USA, John Sargent, déclare à propos du livre et de son auteur : “Edward J. Snowden a décidé à l’âge de 29 ans de sacrifier son avenir personnel pour le bien de son pays. Il a témoigné ainsi d’un courage immense, et, qu’on le veuille ou non, c’est une fabuleuse histoire américaine. il ‘nya a aucun dout que le monde est plus sûr et respectueux grâce à ce qu’il a fait.”

En 2013, un jeune homme de 29 ans surprend le monde entier en quittant la communauté du renseignement et en révélant que le gouvernement des États-Unis poursuit le projet secret de collecter toutes nos conversations téléphoniques, nos textos et nos emails. Ils veulent établir un système de surveillance de masse sans précédent, capable de s’infiltrer dans la vie privée de chaque personne sur la planète.

Il révèle pour la première fois dans ce livre son histoire, comment il a participé à la mise en place de ce système et la crise de conscience qui l’a conduit à la révéler au public.


“Edward J Snowden a décidé à l’âge de 29 ans de sacrifier son avenir personnel pour le bien de son pays, déclare John Sargent, président de Macmillan USA. Il a témoigné ainsi d’un courage immense, et, qu’on le veuille ou non c’est une fabuleuse histoire américaine. Il n’y a aucun doute que le monde est plus sûr et respectueux grâce à ce qu’il a fait. C’est une immense fierté pour Macmillan de publier Permanent record.”
Porté par une passion sans faille pour la vérité et une inébranlable sincérité, Mémoire vive est un témoignage exceptionnel, appelé à devenir un classique de notre temps

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.