Bruno Le Maire, autorise a raser une forêt protégée

Bruno Le Maire, autorise Orano (ex-Areva) a raser une forêt protégée pour exploiter un gisement d’uranium !
On en apprend plus sur les raisons de la visite de Bruno Le Maire au Kazakhstan en juillet dernier.

❌ Pour exploiter ce gisement, le géant français du nucléaire doit couper une forêt de 382 hectares de saxaoul, une plante endémique menacée et qui fait l’objet d’une interdiction de coupe au Kazakhstan. La visite du ministre français a permis d’obtenir, moyennant compensation, l’autorisation de « nettoyage » de la forêt. 

Ce décret, qui permet in fine l’approvisionnement en uranium de la France tout en assurant la santé économique d’Orano dans les décennies à venir, semble avoir été la motivation première de la visite du ministre français. Peu importe qu’il faille pour cela couper une forêt d’une plante en danger.

❌ Un gisement à la place d’une forêt protégée
Cette opposition entre plante protégée et exploitation d’uranium est à l’origine de ces « tracasseries administratives ». De fait, le gisement qu’Orano a souhaité mettre en production est situé sur une « zone forestière », qui était sous la protection de l’entreprise publique régionale en charge des forêts du district de Suzak, dans le sud du Kazakhstan. Alors que le service de presse d’Orano a mentionné un « permis foncier » à Novastan, le décret du gouvernement kazakh signé et publié le 31 juillet dernier porte sur le « déclassement de parcelles du fond forestier (…) pour l’extraction d’uranium ».

Comme l’a précisé Orano à Novastan, bien que la méthode d’extraction de lixiviation in situ utilisée sur ce site ne nécessite pas de créer une mine à ciel ouvert, « il est nécessaire d’entreprendre des travaux de nivellement qui impliquent de couper les saxaouls ». La technique d’extraction par lixiviation in situ est controversée notamment aux Etats-Unis, polluant les nappes phréatiques et délaissant de nombreuses boues toxiques difficilement nettoyables. 
Selon le site web d’Orano, cette technique est surtout très “économique”.

❌ Le saxaoul : le seul arbre du désert
Depuis 2015, il est interdit de couper des saxaouls au Kazakhstan. « Le saxaoul est le seul arbre qui pousse dans les déserts kazakhs et qui ne demande pas des apport en eau et en nutriments spécifiques », a affirmé le chef des gardes-forestiers de la région kazakhe de Kyzylorda, Rau Aralbaïev, cité par le journal kazakh Kursiv.kz. « Le couper, c’est endommager l’environnement de notre région » poursuit-il, expliquant que sa disparition actuelle est due « à la demande forte pour l’utiliser comme bois de chauffage, ou de cuisine ». Les forêts de saxaouls sont également menacées par les nombreux feux dans la steppe dus aux températures élevées et à la sécheresse durant l’été, mais surtout à l’activité humaine.

Le saxaoul est un arbre qui fait entre deux et neuf mètres de haut. Extrêmement résistant au chaud comme au froid, il peut également, grâce à ses racines qui peuvent atteindre jusqu’à 30 mètres de profondeur, capter des eaux des nappes phréatiques. Dans le même temps, le saxaoul fixe les dunes de sable, évitant érosion et surtout tempêtes de sable, deux problèmes de plus en plus pressants dans cette partie désertique d’Asie centrale.

Pour faire avancer et inaugurer la mine, le président français pourrait se rendre au Kazakhstan. Le président kazakh, Kassym-Jomart Tokaïev, a déjà annoncé qu’il l’attendait. Le Kazakhstan est en effet devenu un passage obligé pour les présidents français, tant le pays est devenu stratégique pour l’Hexagone.
Alors que la production d’uranium kazakh devenait prépondérante pour Orano, le Kazakhstan est devenu depuis 2008 incontournable pour la France puisque le pays est devenu le premier fournisseur d’uranium de l’hexagone. Le fait que le ministre des Finances doive se déplacer à Nur-Sultan pour régler des « tracasseries administratives » souligne l’importance stratégique du Kazakhstan et de son uranium pour la France.

Contacté par le “Canard Enchainé”, le 3 septembre, le ministère de l’Economie a minimisé cette décision en affirmant que “382 ha détruits sur une steppe boisée de 700 000 ha, c’est quand même une toute petite parcelle”. 
Bah voyons…

ORANO, la nouvelle identitée de Aréva – ETRANGE VIDÉO 
Bruno Le Maire, autorise Orano (ex-Areva) l’ex employeur d’Edouard Phillipea a raser une forêt protégée pour exploiter un gisement d’uranium!
Orano, dérivée du nom de l’uranium (Ouranos, dieu grec du ciel devenu Uranus dans la mythologie romaine), devient la nouvelle marque du champion français du cycle du combustible. 
La lettre O, répétée en début et en fin de nom, fait référence au cycle du combustible, tout comme le nouveau logo de couleur jaune. 
Jaune comme le yellow cake mais aussi comme “le soleil dans un dessin d’enfant” et l’énergie décarbonée qu’il fournit, tout comme le groupe, a précisé le directeur général d’Orano Philippe Knoche.
https://www.usinenouvelle.com/…/sous-son-nouveau-nom-orano-…

Le nouveau nom de New Areva, qui doit marquer son recentrage sur le cycle du combustible, a été annoncé officiellement ce 23 janvier. “New Areva, recentré sur la valorisation des matières nucléaires et la gestion des déchets, devient Orano”.

ORANO, la nouvelle identitée de Aréva

ORANO, la nouvelle identitée de Aréva – ETRANGE VIDÉO ⚠️Bruno Le Maire, autorise Orano (ex-Areva) l'ex employeur d'Edouard Phillipea a raser une forêt protégée pour exploiter un gisement d'uranium!❌ Orano, dérivée du nom de l’uranium (Ouranos, dieu grec du ciel devenu Uranus dans la mythologie romaine), devient la nouvelle marque du champion français du cycle du combustible. La lettre O, répétée en début et en fin de nom, fait référence au cycle du combustible, tout comme le nouveau logo de couleur jaune. Jaune comme le yellow cake mais aussi comme "le soleil dans un dessin d'enfant" et l'énergie décarbonée qu'il fournit, tout comme le groupe, a précisé le directeur général d'Orano Philippe Knoche.https://www.usinenouvelle.com/article/sous-son-nouveau-nom-orano-new-areva-met-le-cap-sur-l-asie.N642088Le nouveau nom de New Areva, qui doit marquer son recentrage sur le cycle du combustible, a été annoncé officiellement ce 23 janvier. "New Areva, recentré sur la valorisation des matières nucléaires et la gestion des déchets, devient Orano".NOTRE ARTICLE : "Orano (ex-Areva) – Contre la nature"https://www.lanceurdalerte.info/2019/09/09/areva-orano-contre-la-nature/nouveau…SOUTENIR Lanceurdalerte.info :https://fr.tipeee.com/lanceur-d-alerte-info

Pubblicato da Lanceur d'alerte. su Lunedì 9 settembre 2019