Jean-Jacques Bridey #HomardMaTuer2

Coupes de champagne, huîtres, « king crabe », Saint-Jacques, homard… avec l’argent public ⚠️ Le député LREM du Val-de-Marne Jean-Jacques Bridey est soupçonné de s’être fait rembourser deux fois certaines notes de frais, révèle Mediapart hier 9 septembre.

⁉️ Selon cette nouvelle enquête de Mediapart cet ex-socialiste devenu marcheur de la première heure, l’un des premiers élus à avoir soutenu Emmanuel Macron en 2016, a en effet bénéficié, au moins pour les années 2016 et 2017, d’un double remboursement de certaines de ses notes de frais au restaurant « À la marée », un établissement de Rungis qu’il fréquentait régulièrement. Le député LREM n’a pas seulement profité de frais de bouche exorbitants dans ses fonctions locales. Il s’est aussi fait rembourser deux fois de nombreux repas copieux en 2016 et 2017. 

Les soupçons portent sur les années 2016 et 2017, alors que Jean-Jacques Bridey était à la fois président de la Société d’économie mixte locale d’aménagement de Fresnes (Semaf) et maire PS de cette ville d’Ile-de-France. 

Le député Jean-Jacques Bridey, derrière Emmanuel Macron et Florence Parly lors du salon Euronaval, le 23 octobre – photo: Reuters

 “Je rembourserais”
Ainsi, l’élu faisait passer ses factures de copieux repas à l’une et à l’autre de ses structures. Pour un montant total de 4807,70 euros, soit 3975,90 euros en 2016 et 831,80 euros en 2017, selon les chiffres de Mediapart.

Après ces révélations, Jean-Jacques Bridey a affirmé s’être peut-être trompé sur “quelques doublons”. Il va demander à ce que les services de la Semaf et de la mairie de Fresnes se rapprochent, pour vérifier, afin de vérifier ces informations. Et d’assurer : “Si elles s’avéraient, je rembourserais à la Semaf tout naturellement les sommes correspondantes”.

Avant que Mediapart ne révèle les folles dépenses du député, ainsi que le double remboursement dont il a bénéficié pour une partie d’entre elles, ce dernier était déjà soupçonné d’avoir cumulé les indemnités de ses différents mandats au-delà des plafonds autorisés par la loi. Il aurait ainsi indûment touché 100 000 euros.

ARTICLE MEDIAPART (réservé aux abonnés)

"On ne va pas en faire un fromage!" ⚠️ LE MÉPRIS made in LaREM ! ❌ Le député LaREM Jean-Jacques Bridey "va rembourser"…

Pubblicato da Lanceur d'alerte. su Martedì 10 settembre 2019