La “guerre” des masques; Fin de l’Europe (?)

Des masques commandés en Chine par la France sont rachetés par les Américains sur le tarmac des aéroports chinois. La France, elle, “vol” des masques destinés à la Suède !


La saisie de 4 millions de masques à Lyon par la France énerve la Suède

L’affaire tombe mal en pleine épidémie du Covid-19 en Europe. La France a réquisitionné le 5 mars un stock de quatre millions de masques appartenant à une entreprise suédoise, révèle L’Express mercredi 1er avril 2020. Or, la moitié de ces masques devait être redirigée ensuite vers l’Espagne et l’Italie, pays durement touchés par la propagation du coronavirus.


La société Mölnlycke a fait transiter par la France des masques qu’elle comptait rediriger en partie vers l’Espagne et l’Italie. Mais au nom de la réquisition des stocks de matériels médicaux en France pour lutter contre l’épidémie de Covid-19, ces masques ont été saisis le 5 mars dernier.

Ouest-France  Fabien CAZENAVE. Publié le 01/04/2020 

Réquisition d’office

Les masques appartiennent à la société Mölnlycke, spécialisée dans les produits médicaux jetables, qui venaient de se les faire livrer de Chine, rapporte L’Express. Arrivés en Europe par cargo à Marseille, ces masques avaient rejoint la plateforme basée à Lyon de cette entreprise avant d’être redistribués ensuite.

Sauf que le gouvernement avait décidé le 3 mars de réquisitionner tous les stocks de matériels sur le sol français. Les millions de masques ont donc été saisis d’office.

Branle-bas de combat pour l’entreprise suédoise qui demande de l’aide au gouvernement de son pays. Mais cela n’aura aucun effet pendant deux semaines. Le Secrétariat général de la Défense et de la Sécurité nationale (SGDSN) acceptera alors de laisser partir la moitié de ces masques à titre dérogatoire vers l’Italie et l’Espagne.

D’autres saisies avaient créé la polémique en Europe

Cette affaire rappelle celle qui avait opposé Prague à Rome récemment. La police tchèque avait récupéré le 23 mars une cargaison de centaines de milliers de masques et des appareils respiratoires lors d’une opération de police. Mais cette cargaison était en réalité destinée à l’Italie, pays le plus durement touché par le coronavirus actuellement en Europe.

Cette saisie avait suscité la colère dans la Botte, tandis que les autorités tchèques plaidaient la bonne foi. Au final, ces dernières ont envoyé une centaine de milliers de masques vers l’Italie pour calmer la polémique.

“Les Américains arrivent, sortent le cash, et payent trois ou quatre fois plus cher les commandes que nous avons faites.”

Le 1er avril, sur RT France, Renaud Muselier avait déjà évoqué le problème, toujours sans préciser la région concernée, évoquant “une commande française”. “Ce matin, sur le tarmac en Chine, une commande française a été achetée par les Américains cash et l’avion qui devait venir en France est parti directement aux États-Unis”.

Il n’a donc pas révélé le nom de la région concernée. Il a confirmé cette volonté, en déclarant à l’AFP :

“Un président de région nous a expliqué que sa commande de masques lui avait été piquée sur l’aéroport même, par les Américains, qui ont payé trois fois le prix, en liquide.

Mais je ne vous donnerai ni le nom de la région ni le nombre de masques commandés.”

À la question “Est-il vrai que des cargaisons de masques destinées à la France ont été rachetées cash par les Américains sur le tarmac des aéroports chinois ?”, Renaud Muselier a répondu sans détour ce matin à BFMTV : “C’est exact”, poursuivant :

“Nous avons commandé, dès que nous avons pu et que le gouvernement nous en a donné la possibilité, des masques en Chine. La tension est énorme là-bas. Les escrocs sont multiples et variés et, cerise sur le gâteau : il y a un pays étranger qui a payé trois fois le prix de la cargaison sur le tarmac.”

“On est obligés de payer en trois tiers, alors qu’eux payent en cash”

Et l’ancien eurodéputé de conclure : “Les masques sont partis et la région qui les avait commandés s’est retrouvée démunie”. Il n’a toutefois pas donné de détails concernant la manière dont les faits se sont déroulés ni dévoilé la région concernée : “Tout ce que je sais, c’est que la commande qui était payée et livrable a été détournée, parce qu’achetée.”

Puis Renaud Muselier a pointé du doigt un problème d’ordre technique : “Notre mode de comptabilité fait en sorte qu’on est obligés de payer en trois tiers, alors qu’eux payent en cash là-bas, donc c’est un peu compliqué. Il faut hypersécuriser les filières.”


Un épisode qui souligne grandement la nécessité pour la France d’acquérir au plus vite son indépendance dans la fabrication de masques, car leur acquisition cristallise de nombreuses tensions géopolitiques, même avec des nations appartenant à l’Union européenne, comme en témoigne la “réquisition” polémique de masques suédois par la France au début du mois de mars.

Mardi, le président de la République, Emmanuel Macron 31 mars, a déclaré qu’il souhaitait que l’Hexagone acquière son indépendance “pleine et entière [en la matière] d’ici la fin de l’année”.

Masques: les preuves d’un mensonge d’Etat

2 AVRIL 2020 PAR YANN PHILIPPINANTTON ROUGET ET MARINE TURCHI

Pénurie cachée, consignes sanitaires fantaisistes, propositions d’importations négligées, stocks toujours insuffisants, entreprises privilégiées : basée sur de nombreux témoignages et documents confidentiels, une enquête de Mediapart révèle la gestion chaotique au sommet de l’État, entre janvier et aujourd’hui, sur la question cruciale des masques. Et les mensonges qui l’ont accompagnée. Les soignants, eux, sont contaminés par centaines.

Le 24 janvier, la Direction de générale de la santé (DGS) saisit l’agence Santé publique France (SPF), sous la tutelle du ministère, pour faire un inventaire des stocks de matériel médical. Le 30 janvier, elle lui demande d’acquérir « dès que possible » 1,1 million de masques FFP2 seulement, selon un document obtenu par Mediapart :

https://www.mediapart.fr/journal/france/020420/masques-les-preuves-d-un-mensonge-d-etat

Par Challenges.fr le 02.04.2020

Des masques commandés en Chine par la France sont rachetés par les Américains sur le tarmac des aéroports chinois d’où doivent partir les avions de livraison, qui se dirigent ensuite vers les Etats-Unis au lieu de la France, a regretté mercredi le président de la région Grand Est, Jean Rottner.

“C’est compliqué, on se bat 24 heures sur 24” pour que les masques soient livrés, a déclaré à ce sujet Jean Rottner au micro de RTL.

“Moi, j’ai une petite cellule au niveau de la région qui travaille d’arrache-pied pour, avec les commanditaires, pouvoir gagner ces marchés. Et effectivement, sur le tarmac, les Américains sortent le cash et payent trois ou quatre fois les commandes que nous avons faites, donc il faut vraiment se battre. Et moi, j’ai été très heureux de voir arriver cet avion chez nous hier soir”, a-t-il ajouté.

Le président de la région Paca Renaud Muselier a également entendu parler d’une telle pratique de la part d’acheteurs américains: lors d’une réunion entre les présidents de régions, “un président de région nous a expliqué que sa commande de masques lui avait été piquée sur l’aéroport même, par les Américains, qui ont payé trois fois le prix, en liquide. Mais je ne vous donnerai ni le nom de la région ni le nombre de masques commandés”, a rapporté à l’AFP M. Muselier.

Prudence de Sioux

Pour récupérer une commande de quatre millions de masques, prête depuis samedi, la Région Paca a ainsi “finalement décidé de passer par le biais de Ceva, la filiale logistique de la CMA-CGM”, une compagnie maritime d’affrètement française basés à Marseille, a précisé à l’AFP M. Muselier.

“Au moins, je suis sûr que personne ne va me les acheter sur le tarmac. Normalement, ils sont sur la route vers l’aéroport. Mais je reste d’une prudence de Sioux, c’est un parcours du combattant incroyable” d’un point de vue logistique, a-t-il constaté.

Deux millions de masques chirurgicaux commandés par la région Grand Est à la Chine ont été livrés dans la nuit de mardi à mercredi à l’aéroport de Bâle-Mulhouse.

Jean Rottner, lui-même médecin urgentiste, a commandé au total cinq millions de masques, financés par le budget de la région.

Le Grand Est a été la première région à recevoir sa propre commande de masques passée en complément des commandes nationales.

Emmanuel Macron, critiqué pour le manque de masques auquel doit faire face la France, a notamment promis mardi “l’indépendance pleine et entière” d’ici à la fin de l’année pour la production de masques, lors d’une visite dans une usine de fabrication en Anjou.

Les Etats-Unis, qui ont tardé à prendre des mesures pour enrayer la propagation du coronavirus sur leur territoire, sont également à la recherche de masques.

(avec AFP)

Le ministre de la Santé assure que des masques ont été commandés pour fournir le personnel soignant en pleine épidémie de coronavirus. Pour le reste de la population, c’est la “démerde”… Alors quels masques sont efficaces ?

Quels sont les masques qui protègent et ceux qui ne protègent pas ?

Le écharpe remontée jusqu’au nez ou un morceau de tissu cousu main : les masques FFP2 étant réservés au personnel médical en première ligne de la pandémie de coronavirus, nombreux sont les Français à vouloir se protéger par tout autre moyen. Mais quelle est l’efficacité de ces masques fabriqués mains ?

Oubliez l’écharpe ou le bandana

Le masque chirurgical et le masque FFP2 fonctionnent eux dans un seul sens. Le premier protège les autres du virus si vous êtes porteur, le second “protège le médecin de la contamination de son patient”, résume Le Parisien. Dans une infographie publiée sur son site internet et relayée par les pompiers de Paris, le quotidien évalue le niveau de protection de chacun de ces équipements.

INSUPPORTABLE : “Le port du masque n’est pas l’alpha et l’omega”, dit Olivier Véran sur RTL

https://www.rtl.fr/actu/politique/coronavirus-le-port-du-masque-n-est-pas-l-alpha-et-l-omega-dit-olivier-veran-sur-rtl-7800293955

https://www.lefigaro.fr/sciences/comment-les-masques-stoppent-les-virus-20200331

Masques #ilsSavaient ⚠️ Les preuves d’un mensonge d’Etat.UNE COMMANDE RIDICULE dés FIN JANVIER !!!❗️Pénurie cachée,…

Pubblicato da Lanceur d'alerte. su Giovedì 2 aprile 2020

#ALERTE Covid-19 ⚠️ Avec une goutte de sang, bientôt testé en 15mn – ENCORE DES BRETONS – #OnVeutDesMasques Mis au…

Pubblicato da Lanceur d'alerte. su Mercoledì 1 aprile 2020