Les “biopuces” arrivent !

La Cabale accélère la propagande pour promouvoir les «avantages» des biopuces

À l’échelle mondiale, les biopuces ont d’abord été utilisées secrètement dans les vaccins peu après la Seconde Guerre mondiale, mais aujourd’hui la Cabale en fait ouvertement la promotion. Décryptage avec ces trois études de cas de propagande mainstream datant de ces dernières semaines (NBC / Biometricupdate et Dailystrar). 

Par Jonathan ExoPortail – 30 novembre 2019

Premier étude de cas de propagande :

La propagande grâce aux médias mainstream s’accélère donc brutalement comme en témoigne la promotion évidente de la micro-puce par NBC. Le média salue les avantages de se faire implanter une micropuce, ce qui supprime le besoin d’avoir un portefeuille.

Le reportage de NBC sur la micropuce a commencé par souligner que les personnes qui ont pris la puce n’ont pas besoin d’avoir des clés, une pièce d’identité, une carte de crédit ou de l’argent. Il souligne que l’intégration de micropuces chez l’homme a longtemps été une caractéristique de la fiction dystopique comme Black Mirror, mais qu’en Suède «les micropuces sont déjà là».

La vidéo se réjouit également du fait que la même technologie sans contact a «rendu l’argent liquide pratiquement obsolète en Suède». Mais elle ouvre aussi la porte à la tyrannie, au pistage, à la surveillance de masse et au contrôle ultime du gouvernement. Votre vie pourrait être ruinée en un instant pour le «crime» de ne pas vouloir être un esclave du gouvernement et personne ne semble le souligner.

Indépendamment des opinions religieuses et du débat sur la question de savoir s’il s’agit ou non de la «marque de la bête», une micropuce implantée est un moyen sûr de savoir qui s’est soumis à la propriété d’un autre. Tous vos renseignements d’identification, y compris vos renseignements bancaires, sont sur une puce. La tyrannie arrive et NBC veut que ça se passe plus vite.

Pour ceux qui ne sont pas familiers, le livre de l’Apocalypse parle de la marque de la bête implantée sur le front ou la main et ceux qui n’ont pas cette marque ne pourront pas acheter de produits ou de services.

L’article de NBC est de la propagande gouvernementale. Il est conçu pour donner aux gens l’impression que c’est une excellente idée d’abandonner tout votre contrôle à une micropuce et de croire simplement que toutes vos données et informations ne seront jamais utilisées contre vous. Cette vidéo tente de laver le cerveau des gens pour qu’ils acceptent la «marque» de leur maître comme esclave.

Parce que cette technologie est déjà là et que des dizaines de milliers de personnes acceptent déjà d’être équipées d’une micropuce.

Deuxième étude de cas de propagande :

Les vaccins sont maintenant utilisés pour recueillir les identités biométriques de tout le monde ; Big Brother fusionne avec Big Pharma :

Les grandes sociétés pharmaceutiques s’associent officiellement à l’industrie de la technologie pour jumeler l’«immunisation» à la biométrie numérique, ce qui signifie que les humains seront bientôt dotés d’une puce électronique, suivis et contrôlés par une matrice d’identification mondiale.

L’Alliance ID202020, comme on l’appelle, est un programme d’identité numérique qui vise à «tirer parti de l’immunisation» pour insérer de minuscules micropuces dans le corps des gens. En collaboration avec l’«Alliance mondiale pour les vaccins et la vaccination», également connue sous le nom de GAVI, le gouvernement du Bangladesh et divers autres «partenaires gouvernementaux, universitaires et humanitaires», l’Alliance ID202020 espère introduire ceci afin de surveiller chaque être humain vivant sur Terre.

Tout comme les bovins sont marqués avec des marques auriculaires, cette alliance mondialiste veut que tous les humains soient «vaccinés» avec des puces de pistage numériques qui créeront un système de surveillance transparent afin de gérer les populations du monde avec facilité.

«Nous mettons en œuvre une approche prospective de l’identité numérique qui donne aux individus le contrôle de leurs propres renseignements personnels, tout en continuant à développer les systèmes et programmes existants», déclare Anir Chowdhury, conseiller politique chez a2i, le «Programme d’accès à l’information» du gouvernement du Bangladesh.

«Le gouvernement du Bangladesh reconnaît que la conception de systèmes d’identité numérique a des implications considérables pour l’accès des individus aux services et aux moyens d’existence, et nous sommes impatients d’être les premiers à adopter cette approche» ajoute-t-il.

Des micropuces ID2020 sont également introduits par vaccins dans les corps des sans-abri à Austin, au Texas

Bien que les terrains d’essai du programme ID2020 se trouvent principalement dans le Tiers-Monde, le groupe dit qu’il travaille aussi maintenant avec les gouvernements ici aux États-Unis pour commencer à vacciner les gens par micropuce.

A Austin, au Texas, par exemple, la population sans-abri est maintenant exploitée comme cobaye collectif pour le programme de vaccination par micropuce d’ID2020, qui, selon le groupe, aidera à «autonomiser» les sans-abri en leur donnant soi-disant «contrôle» sur leurs données personnelles.

«La ville d’Austin, ID2020, et plusieurs autres partenaires collaborent avec les sans-abri et les prestataires de services qui s’engagent avec eux pour développer une plate-forme d’identité numérique basée sur une Blockchain appelée MyPass pour permettre aux sans-abri de disposer de leurs propres données d’identité» écrit Chris Burt pour BiometricUpdate.com.

ID202020 est également en train de vacciner des réfugiés avec ses deux premiers programmes pilotes, iRespond et Everest, au moyen d’une puce électronique. Selon les rapports, iRespond a «amélioré la continuité des soins» pour plus de 3 000 réfugiés recevant des traitements médicamenteux pour des maladies chroniques. Everest, d’autre part, a «aidé à fournir l’accès à des subventions énergétiques critiques et à une gamme de services supplémentaires avec des identités numériques sécurisées et centrées sur l’utilisateur, sans avoir recours à un téléphone intelligent», écrit Burt.

Tout cela prépare le public à un éventuel mandat de vaccination par micropuce, qui sera nécessaire pour chaque individu afin d’acheter et de vendre des biens. Chowdhury l’a ouvertement admis en déclarant que les systèmes d’identité numérique seront nécessaires pour «l’accès des individus aux services et aux moyens de subsistance».

N’oubliez pas que l’ID202020 fait partie de ce que l’on appelle le «REAL ID», qui sera bientôt nécessaire pour ceux qui souhaitent voyager. REAL ID sera également utilisé comme méthode détournée pour mettre en œuvre des politiques de vaccination obligatoire pour les adultes.

Troisième étude de cas de propagande :

Un expert pense que d’ici 20 ans, nos têtes seront boostées avec des implants spéciaux «GOOGLE brain» pour que «vous n’ayez pas besoin de mémoriser quoi que ce soit» :

Nikolas Kairinos, fondateur et PDG de Fountech.ai, dit que la technologie pourrait améliorer nos vies et changer complètement notre façon d’apprendre.

Nikolas Kairinos, fondateur et PDG de Fountech.ai

Dans une interview au Daily Star, il a expliqué qu’il travaillait sur une IA révolutionnaire pour «personnaliser l’éducation» afin de permettre «à tout le monde d’apprendre presque n’importe quoi, en utilisant l’IA».

Et il pense que dans les deux prochaines décennies, nos têtes seront renforcées avec des implants spéciaux, de sorte que «vous n’aurez pas besoin de mémoriser quoi que ce soit».

Il a dit au Daily Star que les gens n’auront pas besoin de taper des questions, car toutes les questions seront répondues immédiatement à partir d’un «implant d’IA», ce qui mettra fin à l’apprentissage «à la mode perroquet» dans les écoles.

L’expert, qui a accumulé plus de 20 ans d’expérience dans le domaine des start-ups, ajoute:

«Google sera dans ta tête, et ce n’est pas tiré par les cheveux. Ce sera comme avoir une assistante très intelligente qui pensera presque comme vous.»

Conclusion :

Le contrôle de la Cabale s’effrite car la quantité d’énergie dont les forces obscures ont besoin pour contrôler la société croît de façon exponentielle au point où elles ne peuvent plus rien contrôler, et leur système s’effondre par l’éveil progressif de la population. Ce genre de propagande mainstream est même en avance sur leurs plans car ils accélèrent leur planification par peur car ils sont en train perdre le contrôle qu’ils ont mis des centaines voir des milliers d’années à acquérir.

Source : https://www.shtfplan.com/headline-news/cbs-uses-propaganda-to-promote-the-benefits-of-microchipping_11072019https://www.naturalnews.com/2019-10-23-vaccines-used-global-biometric-identities-for-surveillance.html / https://www.biometricupdate.com/201909/id2020-and-partners-launch-program-to-provide-digital-id-with-vaccineshttps://www.thesun.co.uk/tech/8710836/google-brain-implants-could-mean-end-of-school-as-anyone-will-be-able-to-learn-anything-instantly/et https://www.dailystar.co.uk/news/latest-news/tech-news-ai-robot-brain-18866284

Traduction / recherches / ajouts : ExoPortail

Biohackers : les bricoleurs de l’ADN
19 juin 2015

Quelle menace représentent les biopuces pour l’humanité?

Plusieurs milliers de Suédois se sont déjà fait injecter une biopuce sous la peau – une procédure jusqu’ici cantonnée aux œuvres de science-fiction. Cela a été fait pour simplifier leur vie dans le monde moderne. Mais les soupçons sur les dangers que pourraient représenter de telles technologies se multiplient.

La société suédoise BioHax fête un modeste jubilé: il y a cinq ans, le spécialiste des tatouages et des piercings Johan Westerlund, qui se qualifie lui-même de «biohacker», a décidé de diversifier ses activités, écrit jeudi le site d’information Vzgliad. «Chaque trou percé dans le corps humain doit être le plus utile possible pour l’individu», a pensé Johan Westerlund.

Il a donc proposé aux clients de son salon de tatouage de se faire implanter une puce dans l’interstice entre le pouce et l’index, sous la forme d’un morceau de bioverre de la taille d’un grain de riz. Pas simplement pour l’esbroufe, mais avec une utilité.

Ce «grain» est en réalité une puce contenant les informations sur son propriétaire. Ce n’est pas le duplicata d’un passeport biométrique, mais un dossier personnel contenant des numéros de compte et de cartes bancaires, le code de sécurité sociale et bien d’autres.

La solution suggérée par Johan Westerlund ne possède à première vue que des avantages: un individu «pucé» n’a plus besoin de porter un portefeuille épais avec des cartes, des badges, etc. Et il sera toujours facile de l’identifier en cas d’accident.

Vers un contrôle total de la personne, dites-vous? Non, car en réalité la puce n’est pas reliée au système GPS. Elle fonctionne en mode passif et ne fait que recevoir des commandes — dont la source doit se situer à moins de 15 cm.

Tout semble parfait. Mais certains éléments suscitent tout de même des doutes.

Premièrement, l’information selon laquelle «la DARPA s’intéresse à cette invention». L’agence DARPA (Defense Advanced Research Projects Agency) est un département de recherche du Pentagone dont les appareils de destruction dotés d’une intelligence artificielle — des insectes qui répandent des virus dans le camp ennemi, l’équivalent d’une «armée de clones» — est le cheval de bataille.

Deuxièmement, l’affirmation selon laquelle «tout cela est pour le bien des utilisateurs, qui ne doivent rien donner d’autre que le paiement pour le service». L’application Pokemon Go avait également été présentée comme un jeu créé et distribué par des altruistes. «Téléchargez gratuitement, jouez gratuitement, nous ne vous demandons rien.» A part les coordonnées de géolocalisation et les photos des endroits mentionnés par les opérateurs du jeu. Sachant que parmi les millions d’utilisateurs se trouvaient également des policiers, des officiers et des députés qui prenaient des photos avec des pokémons à des endroits très intéressants et inaccessibles à leurs adversaires.

Troisièmement, le contrat stipule que les informations personnelles de l’individu portant la puce ne sont pas divulguées et que leur sécurité est garantie. Mais allez-vous porter plainte quand vos informations se retrouveront sur internet? Aurez-vous assez d’argent pour les procès? Et la patience pour attendre le verdict? Et assez d’une vie pour recevoir une indemnisation (à condition de gagner le procès)?

Par ailleurs, la législation pourrait également changer d’ici là. A notre époque, on se sépare assez facilement des secrets — souvenez-vous du secret bancaire.

Quant au GPS, rien ne prouve que sa connexion avec la puce ne sera pas établie après une mise à jour au moment voulu.

Les opinions exprimées dans ce contenu n’engagent que la responsabilité de l’auteur de l’article repris d’un média russe et traduit dans son intégralité en français.

LU DANS LA PRESSE Par Vzgliad –  Traduction de la presse russe (novembre 2018)

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.