EssilorLuxottica victime d’une fraude financière

EssilorLuxottica victime d’une immense fraude interne en Thaïlande

Le géant de l’optique EssilorLuxottica a annoncé ce lundi que sa filiale Essilor International avait récemment découvert une fraude financière au sein d’une de ses usines en Thaïlande, pour un impact financier qui pourrait atteindre 190 millions d’euros.

L’entreprise a porté plainte en Thaïlande ainsi que dans plusieurs autres juridictions et indique dans un communiqué avoir “mobilisé toutes les ressources internes et externes pour mettre fin sans délai à ces activités frauduleuses et mettre en oeuvre des actions palliatives. La société diligente également des enquêtes exhaustives et prend toutes les mesures possibles pour tenter de recouvrer les fonds détournés afin de réduire l’impact sur le groupe”, précise-t-elle.

190 millions d’euros

EssilorLuxottica que “les salariés identifiés à ce jour comme impliqués dans ces activités frauduleuses ont été licenciés”. Elle annonce des contrôles internes complémentaires au niveau mondial afin de renforcer les mesures de sécurité existantes.

L’impact financier de cette fraude, “estimé à un maximum de 190 millions d’euros avant assurances, actions légales en cours et recouvrements attendus de fonds supplémentaires actuellement bloqués sur divers comptes en banque”, sera comptabilisé dans le résultat opérationnel 2019.

À la Bourse de Paris, l’action de l’entreprise était en net recul de 2,23% à 136,05 euros, dans un marché en petit repli de 0,27%

EssilorLuxottica est un leader mondial dans la conception, la fabrication et la distribution de verres ophtalmiques, de montures optiques et de lunettes de soleil. Créée en 2018, sa mission est d’aider chacun à mieux voir, mieux être pour profiter pleinement de la vie, grâce à des produits parfaitement adaptés à leurs besoins visuels et à leur style personnel.

EssilorLuxottica regroupe l’expertise complémentaire de deux pionniers de l’industrie, le premier dans les technologies de pointe en matière de verres, le deuxième dans le savoir-faire maîtrisé de lunettes emblématiques, en vue d’établir de nouveaux standards pour les équipements visuels et les lunettes, ainsi qu’en matière d’expérience consommateurs.

Les actifs d’EssilorLuxottica regroupent des marques reconnues, telles que Ray-Ban et Oakley pour les lunettes, Varilux®et Transitions®pour les technologies d’optique ophtalmique, et Sunglass Hut et Lenscrafters pour les réseaux de distribution de dimension internationale.

En 2018, EssilorLuxottica comptait près de 150 000 employés et aurait réalisé un chiffre d’affaires consolidé pro forma de 16,2 milliards d’euros environ.

LE GÉANT DE L’OPTIQUE ESSILORLUXOTTICA TRÉBUCHE EN BOURSE À CAUSE D’UNE FRAUDE EN THAÏLANDE

(BFM Bourse 30/12/19) – Le groupe né du rapprochement en 2018 entre le français Essilor et l’italien Luxottica flanche en Bourse après la révélation d’une fraude financière au sein d’une de ses usines en Thaïlande. L’impact financier maximal est estimé à 190 millions d’euros, équivalent à près de 10% du bénéfice annuel d’EssilorLuxottica.

Nouvel accident de parcours pour EssilorLuxottica. Alors que les représentants d’Essilor et Luxottica étaient parvenus en mai à normaliser leurs relations, permettant au titre de rebondir depuis le début de l’année presque aussi vigoureusement que le CAC 40, son cours de Bourse flanche de 2% à 136,35 euros lundi vers 11h00 après une bien mauvaise surprise.

Avant Bourse, le géant mondial de l’optique et de la lunetterie a annoncé avoir “récemment découvert une fraude financière au sein d’une de ses usines en Thaïlande”, site de l’une des principales implantations industrielles du groupe.

Jusqu’à 10% du bénéfice annuel

L’impact financier de cette fraude est estimé à un maximum de 190 millions d’euros avant assurances, actions légales en cours et recouvrements attendus de fonds supplémentaires actuellement bloqués sur divers comptes en banque. Ce qui représente près de 10% du bénéfice qu’attendaient les analystes en moyenne cette année (à environ 1,92 milliard d’euros de consensus). 

L’impact sera comptabilisé dans le résultat opérationnel 2019 et sera ajusté dans les états financiers du groupe, précise EssilorLuxottica.

À ce stade, la firme ne précise pas la nature de la fraude en question. Essilor International affirme que les salariés identifiés comme impliqués ont été licencié et explique avoir porté plainte (en Thaïlande ainsi que dans plusieurs autres juridictions) et mobilisé “toutes les ressources internes et externes pour mettre fin sans délai à ces activités frauduleuses et mettre en oeuvre des actions palliatives”, ce qui semble bien le moins que puissent attendre les actionnaires. La société “diligente également des enquêtes exhaustives et prend toutes les mesures possibles pour tenter de recouvrer les fonds détournés afin de réduire l’impact sur le groupe”.

Une usine clé pour le groupe

Dans la foulée, des contrôles internes complémentaires ont été mis en place au niveau mondial afin de renforcer les mesures de sécurité existantes. “Le Conseil d’administration d’EssilorLuxottica est informé de la situation et va la suivre de près avec l’aide de conseillers; il examinera toute mesure additionnelle pour que de telles activités frauduleuses ne puissent se reproduire”, indique encore la firme.

Implanté en Thaïlande depuis les années 1980, le groupe exploite à Bangkok une usine importante (il s’agit notamment de l’une de ses cinq plateformes mondiales intégrées verre et monture).

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.