Vaccins contre le Covid, une expérimentation grandeur nature

La commission du sénat à écoutez attentivement des médecins alerter sur cette mascarade qu’est la vaccination covid et surtout ont alerté sur les effets secondaires catastrophique. Bizarrement le direct fut coupé puis la totalité des auditions diffusées ont été publié sur Youtube…


Donc nous, traités de complotistes (ça devient un compliment) avions annoncé l’origine du virus échappé d’un labo. Dorénavant même BFM en parle.

Donc, on vous le redit… cette pandémie est une pandémie…

👉 Texte de la loi bioéthique 

https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000043884384

👉 Le projet de loi bioéthique avait été validé le 29/07/2021 par le Conseil constitutionnel 

https://www.conseil-constitutionnel.fr/decision/2021/2021821DC.htm

Le 1er juillet 2021, sur son compte Twitter, Macron ne parlait que d’une seule chose « Génération égalité », avec par exemple ce tweet :


Que se cache-t-il derrière ce sujet ?

En allant sur le site de la Bill&Melinda Gates Foundation, on trouve ce communiqué :

👉  A PARIS , le 30/06/2021 : Dans le cadre du Forum sur l’égalité des générations organisé par UN Women et co-organisé par les gouvernements du Mexique et de la France, la Fondation Bill & Melinda Gates a annoncé aujourd’hui un engagement de 2,1 milliards de dollars sur les cinq prochaines années pour faire progresser l’autonomisation économique des femmes, renforcer la santé et le planning familial des femmes et des filles, et accélérer le leadership des femmes.

Le forum, qui se tiendra à Paris du 30 juin au 2 juillet 2021, réunira des gouvernements, le secteur privé et des partenaires de la société civile pour s’engager sur des actions spécifiques et annoncer des engagements financiers, politiques et programmatiques qui accéléreront l’égalité des sexes et feront progresser les droits des femmes. Jamais depuis la quatrième conférence mondiale sur les femmes en 1995, où 47 000 participants et militants se sont rendus à Pékin, le monde ne s’est réuni pour prendre des mesures ambitieuses qui auront un impact transformationnel pour les femmes et les filles.

https://www.gatesfoundation.org/ideas/media-center/press-releases/2021/06/gates-foundation-commits-2-1-billion-to-advance-gender-equality-globally

suite… Le 01/07/2021, sur son compte Twitter, Macron ne parlait que d’une seule chose : «  Génération égalité » :

https://t.me/FrenchWhistleblowers/2068

PORTRAIT D’UN HOMME QUI VEUT VOTRE BIEN

ROGER GENET

‼️ 27/05/2016 – Roger Genet est nommé Directeur général de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES)

Directeur général de la recherche et de l’innovation au ministère chargé de la Recherche depuis mars 2012, ancien président de l’Alliance nationale de recherche pour l’environnement AllEnvi, Roger Genet est un scientifique investi depuis plus de dix ans dans les politiques de recherche et d’expertise, en appui aux politiques publiques, dans les domaines de la santé, de l’agriculture et de l’environnement.

https://www.anses.fr/fr/content/roger-genetnommé-directeur-général-de-l’anses

‼️ Titulaire d’un doctorat en enzymologie et ingénierie des protéines, d’une habilitation à diriger les recherches en sciences de l’Université Paris-Sud Orsay et ingénieur du Conservatoire national des arts et métiers, Roger Genet (57 ans) a consacré une grande partie de sa carrière à la recherche scientifique au sein de la Direction des sciences du vivant du Commissariat à l’énergie atomique (CEA) où il est entré en 1981. Nommé directeur de recherche au CEA en 2004, il s’est également engagé dans des activités d’enseignement, en tant que professeur à l’Institut national des sciences et techniques nucléaires (INSTN) et à l’université Paris-Sud Orsay.

En février 2005, Roger Genet intègre le cabinet du ministre chargé de la Recherche en tant que conseiller pour les sciences du vivant, la santé et la bioéthique, avant de rejoindre, en mai 2007, le CEA, en qualité de Directeur adjoint des sciences du vivant et Directeur du centre de recherche de Fontenay-aux-Roses, où il conduit la reconversion du site vers les technologies de santé.

En février 2009, Roger Genet prend la tête du Cemagref qui devient, sous son impulsion, l’Institut national de recherche en sciences et technologies pour l’environnement (IRSTEA) dont il sera le premier président exécutif.

Adepte d’une approche coopérative, il propose également la création de l’Alliance nationale de recherche pour l’environnement, AllEnvi, qui regroupe l’ensemble des acteurs français de la recherche sur l’eau, l’alimentation et les territoires, et dont il sera le premier président de 2010 à 2012. Il sera également nommé président du conseil scientifique de l’Agence de l’environnement et de la maitrise de l’énergie (ADEME) en 2012.

https://www.mypharma-editions.com/anses-roger-genet-nomme-directeur-general

‼️ Roger Genet a été reconduit, par décret du Président de la République en date du 3 juin 2019, en tant que directeur général de l’Anses pour un nouveau mandat de trois ans.

https://www.anses.fr/fr/content/roger-genet-renouvelé-pour-un-nouveau-mandat-à-la-tête-de-l’anses-0

👉 POURQUOI CE PORTRAIT ? POUR 2 DE SES DÉCISIONS :

‼️ Selon le patron de l’ANSES, “il n’y a pas de risque sanitaire avec les produits à base de glyphosate”

Pour le directeur général de l’ANSES Roger Genet, le glyphosate, utilisé conformément aux réglementations en vigueur, ne présente pas de danger en France. 

https://www.europe1.fr/societe/roger-genet-anses-il-ny-a-pas-de-risque-sanitaire-avec-les-produits-a-base-de-glyphosate-3899272

‼️ AVIS de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation,de l’environnement et du travail portant sur une « demande d’avis relatif à une proposition d’arrêté portant inscription sur les listes des substances vénéneuses »

12/11/2019

L’Anses a été saisie le 8 octobre 2019 par l’Agence nationale de sécurité sanitaire du médicament et des produits de santé pour un avis sur une proposition d’arrêté portant inscription de l’hydroxychloroquine sur la liste II des substances vénéneuses.

Conclusion :

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail émet un avis favorable à cette proposition d’inscription de la substance hydroxycloroquine, sur la liste II dessubstances vénéneuses.

Signé : Roger Genet

https://www.anses.fr/fr/system/files/ANMV2019SA0175.pdf

La loi a été présentée avec comme enjeu : la PMA (procréation médicalement assistée)

Mais , bien évidemment, les médias n’ont pas abordé un autre enjeu très dangereux pour les générations futures :  la recherche sur les embryons et les cellules souches

Aujourd’hui il faut réaliser ce que propose la « bioéthique à la française » : modification génétique de l’être humain, expérimentation des chimères animal-homme, création de gamètes artificielles ou de modèles embryonnaires, tri des embryons en fonction de leurs chromosomes, procréation artificielle à la demande, banalisation de l’interruption médicale de grossesse etc

👉 Passé inaperçu, le 12/07/2021, l’OMS a publié de nouvelles recommandations sur la modification du génome humain pour faire progresser la santé publique

 Ces recommandations visent à faire de la modification du génome humain un outil de santé publique

« La modification du génome humain peut nous donner de meilleurs moyens de traiter et de guérir les maladies, mais nous n’en tirerons pleinement les bénéfices que si nous la mettons en œuvre dans l’intérêt de tous, au lieu de creuser davantage les inégalités en matière de santé entre les pays et à l’intérieur des pays » – Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’OMS

https://www.who.int/fr/news/item/12-07-2021-who-issues-new-recommendations-on-human-genome-editing-for-the-advancement-of-public-health

👉 Le Comité consultatif d’experts mondial et multidisciplinaire (le Comité consultatif d’experts sur l’élaboration de normes mondiales pour la gouvernance et la surveillance de l’édition du génome humain), mis en place en décembre 2018 par le OMS , a formulé une série de recommandations dans 9 domaines distincts :

 1. Leadership de l’OMS et de son Directeur général 

 2. collaboration internationale pour une gouvernance et une surveillance efficaces 

 3. registres d’édition du génome humain 

 4. recherche internationale et voyages médicaux 

 5. recherche et autres activités illégales, non enregistrées, non éthiques ou dangereuses 

 6. propriété intellectuelle 

 7. éducation, engagement et autonomisation 

 8. valeurs et principes éthiques à l’usage de l’OMS 

 et 9. examen des recommandations

https://www.who.int/publications/i/item/9789240030381

👉 Ordonnance n°2021-1325 du 13/10/2021 réformant l’évaluation des biotechnologies et simplifiant la procédure applicable aux utilisations confinées d’OGM présentant un risque nul ou négligeable 


Pendant que les esprits sont obnubilés par le pass sanitaire et la vaccination obligatoire, le gouvernement s’en donne à coeur joie pour faire passer des lois/ordonnances qui sont plus ou moins liées à la santé.

Nous avons déjà fait un post en ce sens , concernant la loi bioéthique : https://t.me/FrenchWhistleblowers/3272 

Voici une ordonnance qui est parue au Journal Officiel le 14/10/2021 :

Ordonnance n° 2021-1325 du 13/10/2021 réformant l’évaluation des biotechnologies et simplifiant la procédure applicable aux utilisations confinées d’organismes génétiquement modifiés présentant un risque nul ou négligeable

https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000044201935

Le rapport suivant permet de comprendre cette ordonnance :

Rapport au Président de la République relatif à l’ordonnnance n° 2021-1325 du 13 octobre 2021 réformant l’évaluation des biotechnologies et simplifiant la procédure applicable aux utilisations confinées d’organismes génétiquement modifiés présentant un risque nul ou négligeable

https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000044201931

👉 Cette ordonnance fait suite à la LOI n° 2020-1674 du 24 décembre 2020 de programmation de la recherche pour les années 2021 à 2030 et portant diverses dispositions relatives à la recherche et à l’enseignement supérieur ( https://www.legifrance.gouv.fr/loda/id/JORFTEXT000042738027/ ) qui donne la possibilité au gouvernement de prendre des ordonnances sans discussion au Parlement

👉 « Pour identifier les installations dans lesquelles une utilisation confinée d’OGM a déjà été mise en place, l’ordonnance introduit une notion d’agrément d’installation, qui s’obtient, pour une installation donnée, lors de la déclaration d’une 1ère utilisation confinée d’OGM »

En voyant OGM, on pense aux OGM utilisés dans l’agriculture ….. Erreur …

« L’ordonnance introduit une dérogation pour le cas spécifique des recherches impliquant la personne humaine (RIPH) faisant intervenir des médicaments composés en tout ou partie d’OGM (médicament de thérapie génique, vaccin) »

👉 En plus, on apprend que depuis 2008 , donc depuis 13 ans, la taxe sur les demandes d’autorisation d’utilisation n’a jamais été payée

« Les dispositions de l’ordonnance suppriment par ailleurs une taxe sur les dépôts de demandes d’autorisation d’utilisation confinée d’OGM, qui n’a jamais été recouvrée depuis 2008 »

… Petite précision, ces textes (loi, ordonnance) font suite à une directive européenne ….. Donc encore une fois, les Big Pharma et autre lobby de l’agroalimentaire ont su user de leur influence.

👉 Les documents reçus par Judicial Watch concernant la collecte , depuis plus de 10 ans par l’université de Pittsburgh, des tissus fœtaux humains de 6 à 42 semaines de gestation, y compris des bébés viables et des bébés nés à terme

https://t.me/FrenchWhistleblowers/2502

👉 Ectogenèse ,  embryons chimériques , IA

https://t.me/FrenchWhistleblowers/2505

https://t.me/FrenchWhistleblowers/5026

👉 Qu’en est-il du Code de Nuremberg 

https://t.me/FrenchWhistleblowers/2953

👉 Rappel sur l’eugénisme

https://t.me/FrenchWhistleblowers/3055

⚠️ Le 22/01/2014, l’OPECST a rendu un rapport sur :

« LES PROGRÈS DE LA GÉNÉTIQUE : VERS UNE MÉDECINE DE PRÉCISION ?

LES ENJEUX SCIENTIFIQUES, TECHNOLOGIQUES, SOCIAUX ET ÉTHIQUESDE LA MÉDECINE PERSONNALISÉE »

https://www.senat.fr/rap/r13-306/r13-3061.pdf

EXTRAITS :

📌 Dès 1999, le sénateur Frank Sérusclat présentait devant l’OPECST un rapport intitulé « Génomique et informatique : l’impact sur les thérapies et sur l’industrie pharmaceutique », qui décrivait les principales avancées et leurs impacts futurs. Une grande partie des concepts, des analyses et recommandations est encore d’actualité car les évolutions à l’œuvre depuis une quinzaine d’années montrent leur pertinence. Il en va de même des travaux menés, dès 2001, au sein de l’OPECST par l’un de vos rapporteurs sur la brevetabilité du vivant.

📌 Cette médecine [personnalisée], fondée sur une analyse des caractéristiques biologiques et génétiques de la personne et de son environnement spécifique, nécessite un recours massif à des techniques de pointe et des outils nouveaux d’analyses biologiques

📌 Dans un rapport récent, l’European Science Foundation, organisation européenne qui a mandaté un groupe de chercheurs reconnus, formule une définition très large : la médecine personnalisée serait une pratique médicale dont l’individu est le centre, à la fois précise et adaptée à ses caractéristiques biologiques qui englobent ses données génétiques, ses taux de protéines, ses biomarqueurs et prend en compte son environnement, son mode de vie, ses habitudes alimentaires

📌 A noter que Agnès Buzyn a été auditionnée par l’OPECST, en tant que professeur , expert (page 16)

📌 Le Dr Laurent Alexandre a également été auditionné (page 22), en tant que Président de DNAVision

📌 Nous avons publié le Plan France Génomique 2025 ( https://t.me/FrenchWhistleblowers/6078 ), datant de 2015. Il est également question du plan France Génomique à la page 27

📌 Page 32 : L’extension de l’usage des puces à ADN et la nano-médecine

Les nouvelles technologies permettent des études sur le génome entier qu’il s’agisse des puces à ADN ou des méthodes de séquençage haut débit, elles ciblent en plus des gènes, des régions non codantes qui sont pour certaines,impliquées dans la pathogenèse et représentent un apport non négligeable pour comprendre les maladies pour lesquelles la cause génétique n’est pas identifiée

Le recours à des matériaux nouveaux et aux possibilités offertes par les nanotechnologies accroissent les capacités de ciblage et de suivi des patients

a. L’usage des puces à ADN

Pour identifier les facteurs génétiques responsables de prédispositions (ou de protection) vis-à-vis des maladies communes, on utilise des puces constituées de fragments d’ADN (oligonucléotides) correspondant à des séquences données, déposées sur un support solide selon une disposition ordonnée (array)

Ces puces sont développées en production industrielle et le passage du laboratoire à l’industrie s’est accompagné d’une amélioration de la qualité. AuxÉtats-Unis, certaines sont accréditées uniquement pour la recherche, mais parfois utilisées par des laboratoires cliniques comme outils cliniques

b. L’impact du développement de la nano-médecine sur la détection, le traitement et le suivi des patients

L’utilisation de nano-vecteurs dans les thérapies ciblées permet le transport de petites molécules médicamenteuses, après une administration veineuse, nasale ou orale, et conduisent ainsi le traitement thérapeutique au bon endroit dans l’individu. 

c. Un projet de carte d’identité métabolique pour adapter la posologie des médicaments

‼️‼️ Nous n’allons pas vous donner davantage d’extraits (le rapport faisant 444 pages), mais nous vous invitons à consulter ce rapport , car cela permet de comprendre la situation actuelle

Notamment les pages 83/84, où il est question des AMM …

https://t.me/FrenchWhistleblowers/6083

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.