Révélations : Jair Bolsonaro a un plan pour l’Amazonie. La raser !

Bolsonaro dit que les ONG sont peut-être derrière les incendies d’Amazonie pour ” attirer l’attention ” sur le gouvernement. Des documents confidentiels révélés montrent que c’est peut-être lui l’incendiaire !

Une autoroute, un pont et une centrale dans la forêt amazonienne pour “lutter contre la pression internationale” dit-il et protéger le “poumon de la planète” …

FUITE DE DOCUMENTS

publié le 23/08/2019

Détruire la fôret Amazonienne, dans quel objectif ?

Saboter les efforts de préservation de la forêt amazonienne, selon des documents, révélés ce mercredi 21 août par le site britannique OpenDemocracy, c’est le plan du président brésilien d’extrême-droite Jair Bolsonaro pour “lutter contre la pression internationale” qui vise à protéger la plus grande forêt tropicale du monde.

Parmi les documents divulgués par cette association engagée pour le débat démocratique et les droits de l’homme, on trouve par exemple une présentation PowerPoint alarmante, relayée par le journal britannique The Independent. Elle aurait été présentée lors d’une réunion entre des représentants du gouvernement brésilien et des dirigeants locaux de l’État de Para qui abrite une large partie de la forêt amazonienne.
Leaked documents show Brazil’s Bolsonaro has grave plans for Amazon rainforest :

https://www.independent.co.uk/news/world/americas/amazon-rainforest-fires-jair-bolsonaro-ngo-san-paolo-a9075071.html

La forêt amazonienne fournit 20% de l’oxygène du monde. Les gens allument délibérément des incendies dans le but de déboiser illégalement des terres pour l’élevage du bétail.”
Le Président Bolsonaro laisse passer ça !
#AmazonRainForest #PrayforAmazonas

https://www.opendemocracy.net/en/democraciaabierta/leaked-documents-show-brazil-bolsonaro-has-grave-plans-for-amazon-rainforest/

“Des projets de développement doivent être mis en œuvre sur le bassin amazonien pour l’intégrer au reste du territoire national afin de lutter contre la pression internationale en faveur de la mise en oeuvre du projet de préservation de la forêt Triple A (ndlr: un couloir écologique transnational de 136 millions d’hectares destinés à protéger des parcs naturels, des réserves indiennes et des espaces naturels de biodiversité)”, indique l’une des diapositives.

Le gouvernement brésilien climatosceptique prévoit notamment la construction d’une autoroute, un pont ou encore une centrale hydraulique au cœur de la forêt.

Dans d’autres diapositives, le gouvernement dénonce une “campagne mondialiste qui porte atteinte à la souveraineté du Brésil dans le bassin amazonien”, en pointant particulièrement du doigt les médias et les ONG de défense de l’environnement et des droits des autochtones.


Un discours qui fait écho à ses réactions face aux feux qui ravagent actuellement l’Amazonie, causés selon ses insinuations non étayées par les ONG. Ce jeudi, Jair Bolsonaro a aussi accusé Emmanuel Macron d’avoir “une mentalité colonialiste”, après son appel aux membres du G7 pour “parler de l’urgence” de ces incendies.
Si l’avancée des feux dans la plus vaste forêt tropicale de la planète est très difficile à évaluer, l’Institut national de recherche spatiale (INPE) a fait état de près de 2500 nouveaux départs de feu en l’espace de 48 heures dans l’ensemble du Brésil. La déforestation, qui avance rapidement, est la principale cause des départs de feu.
D’après l’INPE, 75.336 feux de forêt ont été enregistrés dans le pays de janvier jusqu’au 21 août -soit 84% de plus que sur la même période de l’an dernier- et plus de 52% concernent l’Amazonie.
Article : www.huffingtonpost.fr


Une des diapositives de la présentation. (democraciaAbierta)

Сибир во пламен! Помала ли е вредноста на илјадници години старата уништена природа и десетиците илјади диви животни од покривот на Notre Dame во Париз?

Pubblicato da Канал 3 su Lunedì 5 agosto 2019
Nos llega esto desde el Amazonia.

Nos llega este Video desde el Amazonia. y lo que se vive en estos momentos allí.Dios protegelos

Pubblicato da JordanGo su Giovedì 22 agosto 2019


Le poumon de la planète brûle et tout le monde semble n’en avoir rien à faire.


Le Président Jair Bolsonaro lors d’un entretien à la sortie du Palais de l’Alvorada
Photo : Guilherme Mazui/G1

Bolsonaro dit que les ONG sont peut-être derrière les incendies d’Amazonie pour ” attirer l’attention ” sur le gouvernement. Des documents confidentiels révélés montrent que c’est peut-être lui l’incendiaire !

Le président Jair Bolsonaro a déclaré mercredi (21) que des organisations non gouvernementales (ONG) pourraient être à l’origine d’incendies dans la région amazonienne pour “attirer l’attention” sur le gouvernement du Brésil. Le président n’a pas cité de noms d’ONG et, interrogé sur le bien-fondé des allégations, a déclaré qu’il n’y avait pas de dossier écrit sur les soupçons.
Selon les données du programme Queimadas de l’Institut national de recherche spatiale (INPE), l’Amazonie concentre 52,5% des incendies de 2019 au Brésil. Le G1 a montré que le nombre d’incendies a augmenté de 82 % par rapport à la même période en 2018 – de janvier au 18 août.
Selon Bolsonaro, le gouvernement doit faire tout ce qui est en son pouvoir pour empêcher ce type de crime d’augmenter, mais il a déclaré que sa gestion prenait de l’argent qui était transmis aux ONG, ce qui pouvait justifier une réaction des institutions.
“La criminalité existe, et c’est à ce moment-là que nous devons faire ce que nous pouvons pour que ce crime n’augmente pas, mais nous prenons l’argent des ONG. Sur les transferts de l’extérieur, 40 % sont allés à des ONG. Il n’y en a plus. Nous avons également mis fin aux transferts de fonds publics. Ces gens manquent donc d’argent”, a déclaré le président à la sortie du palais d’Alvorada, interrogé sur la vague d’incendies dans la région.

Donc, il y a peut-être, oui, il y a peut-être, je ne dis pas, une action criminelle de ces “ongueiros” pour attirer l’attention contre moi, contre le gouvernement du Brésil.

C’est la guerre à laquelle nous sommes confrontés “, a-t-il ajouté.
Bolsonaro a dit que son “sentiment” est que les incendies criminels sont destinés à envoyer les images à l’étranger. Lorsqu’on lui a demandé s’il y avait une enquête à ce sujet, il a répondu que ce type de cas n’avait pas de dossier écrit.


“Le feu a été touché, semble-t-il, à des endroits stratégiques. Il y a] des images de toute l’Amazonie. Comment est-ce possible ? Même vous n’auriez pas pu filmer et envoyer tous les endroits qui touchent le feu. Tout indique que les gens y sont allés pour filmer et qu’ils ont touché le feu. C’est ce que je ressens “, dit-il.


Interrogé par le G1 sur l’existence d’une enquête gouvernementale pour soutenir ce “sentiment”, Bolsonaro a répondu que cela “n’est pas écrit”.
“Mec, tu dois comprendre quelque chose qui n’est pas écrit, qui n’est pas écrit. Tu n’as pas de plan pour ça là-bas. C’est du bavardage, les gens le font, prennent une décision, et c’est tout. Vous pouvez voir, prenez ce qui est envoyé des fonds milliardaires, 40% aux ONG, cette ONG va à ces gens pour gérer l’Amazonie et faire campagne contre nous tout le temps. Ils ont aussi perdu la bouche”, a déclaré le président.

Selon Bolsonaro, le gouvernement “n’est pas insensible” aux incendies et évalue les mesures à adopter avec les ministères de la Défense et de l’Environnement. Il a également déclaré que les ONG représentent des ” intérêts en dehors du Brésil “.


“Je ne dis pas[que les ONG sont responsables des incendies]. Nous devons lutter contre le crime, puis nous verrons qui est peut-être responsable du crime. Mais, à mon avis, il y a de l’intérêt de la part de ces ONG, qui représentent des intérêts en dehors du Brésil”, a-t-il dit.
Bolsonaro est revenu sur la question des incendies et des ONG lors d’un discours lors d’un congrès du secteur sidérurgique, tenu à Brasilia. Il a de nouveau soulevé la méfiance au sujet des actions et des intérêts des organisations.

ARTICLE ORIGINAL en espagnol